Éduquer mon chien, avec un coach relations Homme–chien, pour un mieux-être et mieux-vivre partagés.

CONTEXTE FILM 1 :

 

·         1) Je réponds à une demande exprimée par mon chien IDOGSAKAY, d’il y a 3 jours, parce que j’ai touché au vieux vélo qui n’avait pas bougé depuis 2 ans.

 

·         Au début du film, vous pouvez observer le comportement du chien qui lui a tout compris et à qui j’assure par la voix, que son vœu sera exaucé.

 

·         Constatez qu’il se présente au portail et attend.

 

·         A l’ouverture du portail, je procède à un balayage spatial de sécurité et de sauvegarde.

 

·         Mon doigt orienté vers le cocotier, transmet la consigne « Aller pipi ».

 

·         A peine démarré, il est déjà « au pied », sans besoin de consigne.

 

·         2) Bon ! là ! sé vélo nèf, boug vyé, chyen top ! mwen pôkô konpran-n tout sé gachèt-la ki si vélo-la !

 

·         Prêtez l’oreille pour entendre les consignes « gauche » « droite » et remarquez la communication visuelle du chien.

 

·         Super ! les ombres au sol montrent qu’IDOGSAKAY est bien à mes côtés ! On dirait que le bonhomme qui n’a pas encore 3 ans, a fait ça toute sa vie !

 

·         On peut entendre le souffle du vent, dans la descente.

 

·         Petit écart sur la droite, pour l’instant, il n’a pas le droit de baliser le territoire, il obtempère donc à la consigne « au pied » ! Et puis il y a aussi des poules !

 

·         Vous avez entendu la consigne « aller – libre ». Là on peut baliser ou baptiser le territoire !

 

·         Observez comment il se grandi, au jappement du chien en face.

 

CONTEXTE FILM 2 (suite du 1er) :

 

·         Consigne « allons » ! Vous pouvez faire la différence ? Il est aux pieds !

 

·         Après les poules, les bœufs ! Tout le monde est tranquille !

 

·         Rencontre avec un coq, c’est toujours zen ! A préciser que ce même coq, s’il pénètre sur son territoire (à la maison) et que ses ailes ont un temps de retard, il est mort !

 

·         A nouveau « aller –libre » !

 

·         C’est bien la route nationale qui est à quelques mètres sur la gauche !

 

·         Consigne « gauche », pour tourner. Ce qu’il fait sans consigne, mais c’est une sécurité pour moi !

 

·         Croisement de véhicule, consigne « au pied », afin de raccourcir l’écart de sécurité entre lui et moi. Dans la même situation en voiture, sur route départementale, la consigne est « derrière » ou « derrière –droite », si je veux qu’il aille dans les bas-côtés.

 

·         Et après tout cela, il a droit à un gros câlin-massage.

 

·         En conclusion, je suis toujours le leader, mais il a droit aux initiatives, et cela fonctionne merveilleusement.

 

·         Pas grand-chose à voir avec tout ce qui est « dresseur », « éducateur canin », « comportementaliste » ! Mon action est résolument ancrée dans la relation qui se développe entre 2 partenaires, d’espèces différentes certes, mais complices.

 

·         IDOGSAKAY fait partie d’une génération de chiens, avec laquelle j’interagis depuis 1997, après avoir commencé à étudier comment s’expriment les chiens en 1979, même si je les côtois depuis les années 50.

 

Pointer le curseur sur l'image. Cliquer sur le + pour lire le texte derrière la diapo et le carré pour fixer l'image.

DOGSAKAY-EDUK  /  Action Educative autour du Chien

 

COMMENT ?


L’Action Éducative autour du Chien est destinée en priorité aux propriétaires de chiots, quels que soient la race ou le type, de préférence de 2 à 12 mois, le plus tôt est le mieux. Pour les plus âgés, un tutorat peut être organisé et une évaluation réalisée en plein-air.


Une première séquence de 3 heures, de cadrage, d’information et de formation des maîtres se déroule sur le lieu de vie du chien.

Le programme de cette séquence est transmis au 1er contact.


Cette intervention en présentiel, avec les membres de la famille autour du chien, précède la remise d’un livret d’accompagnement et un suivi par courriel, téléphone, vidéoconférence, ainsi que 2 séances d'évaluation. Des séquences supplémentaires sont programmées en fonction des besoins et de l’évolution du binôme maître/chien.

Les interventions individuelles peuvent être complétées par des animations de groupe. Cela est d’ailleurs souhaitable

 

QUOI ?


Action Éducative autour du Chien, concept Éric D. VOISIN 

Éduquer, construire et entretenir une relation de confiance, font appel à : l’acuité sensorielle, l’observation, le décodage, l’adaptation, la constance, un minimum de connaissances et une dose de BON SENS.

L’action proposée, est un coaching-tutorat, une forme d’aide individualisée, personnalisée, dans l’apprentissage, afin d’établir une relation équilibrée, heureuse, efficace, entre le maître et son chien.

 

Pour le 1er contact, il est préférable de passer par l’e-mail ou laisser Sms ou Msg au 0690 56 31 64.

 

Le kit de base d’intervention coûte 190 Euros. Il est obligatoire d’avoir un N° de portable et une adresse e-mail consultable.

 

Les principaux repères, sur lesquels s’appuie la démarche Action Éducative autour du Chien :

VOIR 1er DIAPORAMA en haut.


OU ?


Premièrement, le lieu de vie du chiot et avec  les personnes qui  y vivent. Puis, des espaces extérieurs  (lieux de promenade ou à intérêt pédagogique).

Pour les personnes hors de Guadeloupe, les moyens de la technologie informatique sont disponibles.


QUI ?


Pédagogue de formation et dans l’âme, à l’âge de 18 ans, tout en poursuivant mes études, j’ai réussi mon premier diplôme d’État d’Éducateur Sportif (type de certification qui n’existe toujours pas en France, en 2015, pour travailler avec les chiens). J’ai d’ailleurs dirigé un organisme d’État Français, préparant aux diplômes d’Etat d’éducateur. Cela fait donc bien plus de 45 ans que j’exerce, conceptualise, innove, dans tous les aspects de la pédagogie, du coaching de la performance,  de la relation humaine et des passerelles avec l’éducation canine.

Je côtoie les chiens depuis l’âge de 6 ans. J’en ai eu de toutes tailles, de types et de races différents.

Si j’ai constamment fait les rapprochements entre la psychopédagogie et la psychologie canine, ce n’est qu’en 1980 que j’ai conçu mon approche éducative du chien en passant impérativement par le maître et qui a donné naissance à l’Action Éducative autour du Chien.

Je suis également éleveur canin de la race Dogue des Canaries ou Dogo Canario, à Sainte Anne en Guadeloupe, certifié par la Société Centrale Canine française et affilié à la Fédération Cynologique Internationale.

 

POURQUOI ?


Outre ma passion simple pour les chiens, au début c’est un maître-chien militaire qui a attiré mon attention sur ma capacité à communiquer avec nos amis à quatre pattes. De là est parti le défi d’amadouer et de récupérer des chiens dits dangereux et le lancement de ma première structure d’éducation des maîtres, le « Canis club » en Martinique, au début des années 80.

Au préalable, j’avais renforcé mes connaissances en psychologie canine, grâce notamment à un Suisse nommé FAYON.

Me promenant très souvent, avec mes chiens en meute, libres et disciplinés, je suis régulièrement interpellé par des personnes, me prenant pour un « dresseur » de chien et me proposant d’intervenir sur les leurs.

J’ai durant plusieurs années refusé de répondre aux sollicitations. Lorsque le moment venu, où j’ai eu besoin d’un complément de formation pour mes chiens, le constat fut alarmant et triste : je ne trouvais pas de personne compétente, respectant la DIGNITE du CHIEN.


Mon leitmotiv est que mes chiens soient heureux et que nous partagions des moments de bonheur. Que ça soit dans la famille ou dans les activités.


GRAVE ! Certains prétendent aimer les chiens, mais d’un amour prisonnier d’un blindage d’égo. C’est de la maltraitance passive, de confort, en « col blanc » !


Trop de gens ne font aucun effort pour comprendre et communiquer avec le chien.

Il est fondamental que chacun accepte d’abord son ignorance, pour apprendre, comprendre, s’adapter et conduire. Puisqu’il s’agit bien de rester le leader dans la transaction.

 

Un contact privilégié : dogsakay@live.fr ou www.dogsakay.fr

 

Télécharger
TARIFS
Tarifs interventions en ligne, hors Kit de base en présentiel
TARIFS.docx
Document Microsoft Word 122.4 KB

Hommage à Princesse, de la part de First Lady of Lion of Zion


Praticien du comportement, des apprentissages, de la performance, en milieu humain, depuis plus de 40 ans, mon maître a toujours été en contact avec les chiens de tous types, depuis sa tendre enfance.


Je sais que mon maître (d’ailleurs, il n’aime pas ce terme) s’est souvent ressourcé dans la psychologie canine, pour mieux comprendre et améliorer les relations entre les humains, jusqu'à vivre à coté, avec, un chien extraordinairement « humanisé » qui l’a aidé à conceptualiser dans le management des relations humaines et des émotions.  Je veux parler de mon fameux prédécesseur, Princesse, produit d'un Mâtin de Naples et d'un Beauceron, décédée en 2010, après 13 ans d’accompagnement et de partage.


Après la mort de Princesse, la rencontre de mon maître avec un de mes congénères DOGO CANARIO ou DOGUE DES CANARIES, l’a mis littéralement sous hypnose. Puis, les choses se sont faites tout naturellement, sans forcer, pour me retrouver bébé dans ses bras, et la naissance d’une vraie passion.

Oh pardon ! J’ai usurpé la parole ! Sans me présenter !


Je suis «  FIRST LADY », petite fille du champion International et du Monde de race, Ringo de Ordepaïfos, avec de nombreux autres champions chez mes ascendants. Et pour assurer mon statut, je suis déjà confirmée « EXCELLENT » meilleure jeune femelle de Guadeloupe en 2011 et suis le 1er élément de l’élevage « DOGSAKAY » avec mon super camarade Berger Belge MALINOIS « GUESS ».

Waw ! La perf ! Je laisse maintenant parler mon maître.


Nos chiens et chiots partagent avec nous un espace familial aménagé à cet effet.


Une attention particulière est accordée aux soins, à la sociabilité et à l’éducation, pour l’équilibre et l’efficacité de nos compagnons. Nous sommes vigilants sur la maltraitance  hypocrite des « maîtres » et autres "éducateurs" de tous poils.

Le gabarit et la puissance du DOGO CANARIO, son aptitude naturelle à la garde et à la défense, tout en étant doux et malléable, comme chien de compagnie, dictent de ne pas mettre ce type de chien entre toutes mains.


Nous recherchons la cohérence dans l’application des principes et le bien être des chiens, de leurs descendances et de nous-mêmes.

 

Pour renseignements, réservation, achat, écrire (avant contact téléphonique) :

 

DOGSAKAY@live.fr ou Fax 05 87 720 825

 

Ci-dessous, présentation du DOGO CANARIO. En PDF le standard de race.

DOGO CANARIO : caractère et particularités

 

Le Dogo Canario ou Dogue des Canaries se singularise par sa morphologie imposante et son caractère attachant. S’il est confondu quelques fois avec son cousin Italien le Cane Corso, voire le Labrador, il est quand même d’un gabarit plus imposant. Le Cane Corso, légèrement plus grand est plus haut au garrot qu’à la croupe. Le Dogo Canario, plus large, plus volumineux, plus lourd, la tête plus grosse, est plus haut à la croupe qu’au garrot.

 

Son caractère  globalement calme, avec une certaine noblesse, en font un compagnon très agréable.

Vigilant, intelligent, plutôt silencieux, fortement dissuasif, c’est un gardien hors pair, défendant naturellement son territoire avec un sens élevé de protection de ses maîtres, en particulier les enfants, chez eux et aussi à l’extérieur.

Son aboiement d’avertissement, profond et grave, s’il n’est pas suffisant pour faire reculer l’étranger ou la menace, c’est sans hésiter qu’il passera à la manière forte.

 

Le Dogo Canario, chien polyvalent de travail, possède des aptitudes naturelles pouvant s’exprimer (après bien entendu, consolidation de son ensemble ostéo-articulaire) dans des activités variées  de : conduite de troupeaux, ring, obéissance, agility etc...

La puissance naturelle du Dogo Canario recommande une bonne maîtrise de l’éducation et de sa conduite.

 

D’un naturel dominant, la cohabitation peut s’avérer délicate avec certains de ses congénères du même sexe (voire pour certains sujets ses congénères du sexe opposé). Conscient de sa force, il ne s’intéresse pas aux chiens plus petits que lui, qu’ils lui aboient dessus ou non. En extérieur, mieux vaut le contrôler en laisse électronique pour les escapades en liberté. Il sait quelquefois, se montrer têtu, notamment lors des crises de croissance.


Côté famille, c’est un chien idéal : calme, affectueux, sociable. Quel que soit son lieu de vie, maison avec jardin, ou même un appartement (si on lui accorde le loisir de se dépenser par de longues balades en ville ou à la campagne), il s’adapte.

En compagnie des enfants, c’est un régal. Patient, il accepte leurs facéties sans jamais montrer de signes d’agressivité, d’impatience ou bien même d’agacement. De même, avec les personnes âgées, il fait preuve de discernement et tendresse.

En tout cas, le Dogo Canario trouve aisément sa place dans sa famille.


Comme pour d’autres chiens, il est fondamental que le Dogo Canario ait reçu une éducation adaptée, ferme et juste, dès son plus jeune âge. Le travail préliminaire de l’éleveur dès les premières semaines, auquel vient s’ajouter celui des propriétaires du chiot, est déterminant pour le futur.

L’apport du binôme producteur-éducateur est beaucoup plus important que le capital génétique lui-même. D’ailleurs l’expression  « une main de fer dans un gant de velours » est tout à fait adaptée en parlant de l’éducation de ce chien. Toutefois le Dogo Canario est aussi une véritable éponge à émotions : nul besoin d’exprimer nos sentiments, il les devine et les ressent. Cette « gueule de dur » est en fait un vrai « cœur d’or », d’une grande sensibilité.

 

Souvenez-vous, chaque race a ses caractéristiques distinctes ; à l’intérieur de chaque race, chaque individu a ses particularités, sa personnalité, qui lui sont propres et résultant de l’addition « génétique » + « éducation depuis le plus jeune âge».


En conclusion, tout cela fait du Dogo Canario un compagnon agréable et dévoué.